Climat & énergie

 
Climat & énergie

Agir pour le climat

Consciente des enjeux climatiques et partageant la conviction qu’une action d’ampleur est nécessaire, LafargeHolcim agit sur ses propres opérations et avec l’ensemble du secteur de la construction, afin de l’aider à devenir circulaire et neutre en carbone en 2050.
 

Chiffres clefs :

  • 55% des projets de R&D consacrés au carbone
  • 25% de baisse des émissions carbone depuis 1990 – 14 % entre 2016 et 2018
  • -25% de CO2/t ciment grâce à la rénovation de l’usine de Martres
     

Nos ambitions 2030

Les efforts déjà entrepris par le groupe ont permis de réduire de 25% les émissions nettes de CO2 par tonne de ciment par rapport à 1990. Ce résultat fait de l’entreprise une des plus performantes du secteur cimentier.

Le groupe s’est fixé des objectifs ambitieux, compatibles avec le scenario 2° de l’Accord de Paris et les projections sectorielles de l'Agence Internationale de l’Énergie (AIE) :

  • réduire les émissions nettes de CO2 à 520 kg CO2 par tonne de ciment à l'horizon 2030,
  • réduire les émissions nettes de CO2 à 550 kg CO2 par tonne de ciment en 2022.

Ils sont assortis d’une volonté de diminuer les émissions relatives au scope 2 (émissions indirectes liées à la consommation d’électricité) de 65%.

Ces objectifs ont été validés en 2019 par l’Initiative Science Based Targets (SBTi), et le CDP note A- notre trajectoire de transition carbone.

LafargeHolcim est signataire du French Business Climate Pledge.

Le 29 août 2019, à l’occasion de La Rencontre des Entrepreneurs de France (LaREF), 99 entreprises françaises représentant 1 650 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 6 millions d’emplois au plan mondial, ont réaffirmé la nécessité de changer collectivement de cap en accélérant l’innovation et la R&D à travers leurs investissements dans des solutions bas carbone, afin d’engager une baisse drastique des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

Notons que l'impact du changement climatique est pris en compte par LafargeHolcim dans d'autres domaines clés de la gestion de l'environnement, comme la gestion de l'eau et la biodiversité, sur laquelle le groupe s’engage à avoir un impact net positif.
 

Nos leviers de réduction de l’empreinte carbone

La gestion des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant du procédé de production du ciment constitue un axe majeur de notre performance industrielle et environnementale. LafargeHolcim mobilise plusieurs leviers à court terme :

  • en modernisant son outil industriel afin d’améliorer ses performances environnementales (un investissement de plus 100 millions d’euros est ainsi en cours dans la cimenterie de Martres-Tolosane ; il permettra de reduire de 25% le poids CO2 de la tonne de ciment produite)
  • en substituant aux combustibles fossiles des énergies alternatives issues des déchets, notamment de biomasse (43,9% de l’énergie nécessaire au fonctionnement des fours provient aujourd’hui de déchets)
  • en améliorant l’efficacité énergétique des fours pour réduire la consommation spécifique de chaleur (toutes nos cimenteries sont notamment certifiées ISO50001)
  • en diminuant la teneur en clinker des ciments, combinant le clinker et d’autres composés cimentaires tels que le calcaire, le laitier ou les cendres volantes
  • en développant de nouveaux mix béton, moins carbonés
  • en favorisant le recours à des transports alternatifs à la route (LafargeHolcim est ainsi le premier transporteur fluvial de France et privilégie dès que possible le transport massifié)

A moyen (2025-2035) et long terme (2035-2050), LafargeHolcim prévoit également :

  • le développement de nouveaux liants moins carbonés
  • l’arrivée de nouveaux ajouts au clinker
  • la systématisation de la carbonatation accélérée des granulats de béton recyclé
  • la mise en place de systèmes de captage et de valorisation du CO2

Enfin, l'impact du changement climatique est pris en compte par LafargeHolcim dans d'autres domaines clés de la gestion de l'environnement, comme la gestion de l'eau et la biodiversité, sur laquelle le groupe s’engage à avoir un impact net positif. Les milieux ainsi préservés peuvent augmenter les puits de carbone naturels.
 

Nos innovations et recherches au service de la construction durable

LafargeHolcim dispose du premier centre de recherche sur les matériaux de construction au monde et d’un laboratoire d’essais pour la France, situé à l’Isle d’Abeau, près de Lyon. En collaboration avec nos partenaires et nos clients, nos équipes ont déposé plus de 1 500 brevets ou demandes de brevets pour des produits, solutions et services les plus innovants, ainsi que des procédés de fabrication avancés. La plus récente innovation est Airium, une mousse minérale isolante utilisée pour l’isolation des murs ou des combles. Plus de 55% de nos projets de R&D sont aujourd’hui consacrés au bas-carbone.

LafargeHolcim France participe également activement aux projets de recherche nationaux et internationaux en cours dans le secteur de la construction.

En France, elle s’associe à deux projets nationaux, FastCarb et Perfdub, soutenus notamment par les Ministères chargés de la recherche et de la transition écologique.

FastCarb – Un démonstrateur industriel du stockage du CO2 par carbonatation du béton recyclé

Soutenu par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, le programme FastCarb est un projet de recherche et développement collaboratif lancé en 2018 par l’IFSTTAR, LafargeHolcim et 21 autres partenaires dont les acteurs de la filière ciment et béton. Son objectif est de stocker le CO2 dans les granulats de béton recyclé de manière accélérée, d’améliorer la qualité de ces granulats (par le colmatage de la porosité qui leur est propre) et de diminuer in fine l’impact CO2 du béton dans les structures.

Une expérimentation est menée à la cimenterie de Val d’Azergues depuis mi-décembre 2019 par les équipes pluridisciplinaires de LafargeHolcim France avec le soutien des experts internationaux du LafargeHolcim Innovation Center (LHIC) de l’Isle d’Abeau.

Dans le cadre du projet national, les granulats recyclés carbonatés seront ensuite testés dans la fabrication de bétons, notamment par les équipes de LafargeHolcim Bétons de Lyon, afin de vérifier le comportement du béton incorporant ces granulats aux propriétés améliorées.

Plus d’informations : www.fastcarb.fr

 

En complément de ses efforts visant à réduire les émissions de CO2 à la source, LafargeHolcim travaille à capter ses émissions résiduelles et explore les possibilités de stockage et de réutilisation du carbone.

Convertir les émissions de CO2 en carburant vert

A Lägerdorf, en Allemagne, une étude expérimentale vise à convertir les émissions de CO2 de la cimenterie LafargeHolcim en carburant alimentant raffineries et aéroports.  En effet, la cimenterie de LafargeHolcim s’est intégrée à un vaste projet partenarial visant à accélérer la transition écologique dans la région allemande du Schleswig Holstein.

Ainsi, un vaste parc éolien permettrait de fournir de l’hydrogène vert qui, couplé au dioxyde de carbone (CO2) produit par la cimenterie,  permettrait de créer, dans la raffinerie de Heide, un carburant vert (utilisé comme carburant d’aviation ou matière première chimique). Ce procédé innovant permettrait des avancées écologiques très fortes dans les deux secteurs très énergivores que sont le transport et le bâtiment.

Nouer des partenariats pour accélérer la transition

LafargeHolcim est convaincu que la transition bas carbone ne peut s’opérer qu’en impliquant l’ensemble de la chaine de valeur. C’est dans ce sens que la démarche Lafarge360 a été lancée, afin de répondre aux enjeux environnementaux, économiques et sociaux auxquels sont confrontés les maitres d’ouvrage, les maitres d’œuvre et les entreprises de construction.

Deux premières actions structurantes ont été lancées en juillet 2019 :

  • 360Score, qui a pour objectif de fournir une information environnementale claire et objective à nos clients - artisans du bâtiment ou grande entreprise des travaux publics - afin de leur permettre de faire un choix éclairé, en direction de la transition bas carbone et circulaire du secteur de la construction
  • 360Design, qui permet aux maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage en phase de concours, de projet, d’appel d’offres et de travaux, de simuler l’empreinte carbone du gros œuvre d’un bâtiment et de la comparer avec celle de constructions similaires.

Découvrez la démarche Lafarge 360.