LafargeHolcim, mécène de la restauration du mur d’enceinte du Domaine national de Chambord

20 September 2019

A l’occasion des 500 ans du château de Chambord, un vaste projet de restauration du mur d’enceinte du domaine est lancé. LafargeHolcim soutient ce projet sur cinq années jusqu’en 2023.

 

En plus d’une participation financière, LafargeHolcim fait don de la chaux Lafarge de son site historique de Cruas. Sa contribution à la restauration du mur constitue un engagement dans un projet d’insertion et de création d’emplois.
 

Un mur symbolique, protecteur du château et de son domaine de 5 433 hectares

mecene de la restauration du mur denceinte du domaine national de chambord image 2

C’est le périmètre de ce mur, long de 32 kilomètres, qui a fait de Chambord le seul domaine national ayant conservé ses dimensions d’origine. Au début de la construction de Chambord en 1519, François Ier n’a de cesse d’accroître et de faire enclore son domaine. Ainsi, débuté par François Ier, le mur a été achevé au milieu du XVIIe siècle par Gaston d’Orléans.

La vocation de ce mur est double : dresser les frontières d’un domaine national, d’une superficie de 5440 hectares et qui constitue le plus grand parc clos de murs d’Europe et préserver la faune qui y vit.
 

Un mur fortement endommagé

En juin 2016, le château de Chambord a subi de violentes inondations (crues de la Loire et du Cosson) qui ont engendré des dégâts considérables, à la fois sur les parties rez-de-chaussée du château et sur le domaine lui-même. Le mur a été particulièrement endommagé, de nombreuses portions ayant été emportées par les eaux.

Ces dommages ont conduit le Domaine national de Chambord à mettre en place un ambitieux programme de restauration du mur, qui comporte un volet social avec un chantier d’insertion et de qualification.
 

Un chantier-école pour la pérennisation du patrimoine historique

Un premier chantier de restauration du mur a été lancé en janvier 2019, il comporte une clause de 20% d’insertion. L’intérêt de ce chantier-école réside dans la formation qu’il offre, pour les personnes en insertion-qualification, aux métiers de restauration du patrimoine, avec une transmission des pratiques et des savoir-faire.

« Nous sommes fiers de nous engager aux côtés du Domaine National de Chambord sur un chantier dont la vocation est à la fois culturelle et sociale. Nous apporterons à ce travail de restauration de notre patrimoine historique toute la qualité de nos produits et de notre savoir-faire » explique François Petry, directeur général de LafargeHolcim France.

« Nous sommes heureux que Chambord bénéficie du soutien de Lafarge pour le projet social de restauration du mur, en particulier le don de chaux, fournie directement par le site historique de l’usine de Cruas, en Ardèche ». ajoute Jean d’Haussonville, Directeur général du Domaine national de Chambord.
 

mecene de la restauration du mur denceinte du domaine national de chambord image 1

 

A propos du Domaine national de Chambord
Chambord est une œuvre d’art exceptionnelle, inscrite sur la première liste des Monuments historiques dès 1840 et au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981. Emblème de la Renaissance française à travers le monde, le monument est une prouesse architecturale qui porte la double signature de François Ier, son commanditaire et de Léonard de Vinci, l’architecte inspirateur. Il s’insère dans un environnement naturel exceptionnel et préservé qui forme le plus grand parc clos de murs d’Europe, de la taille de Paris intramuros, avec 5 440 hectares et 32 kilomètres de mur d’enceinte.
Le territoire du Domaine national de Chambord est classé depuis 2002 au titre des sites de Natura 2000. Réseau européen de sites écologiques, il poursuit deux objectifs : préserver la diversité biologique et valoriser le patrimoine naturel des territoires, tout en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles et régionales des sites.

Communiqué de presse (pdf, 678.24 KB)